Azul y no tan Rosa

Miguel Ferrari

Miguel Ferrari : « Au Venezuela, pays gouverné par le culte du corps et de la virilité masculine, l’homosexualité est un sujet tabou, mon film est une ode à la liberté sexuelle de chaque personne »
Miguel Ferrari, a étudié l’art dramatique à Madrid et vit maintenant entre Madrid et Caracas, avoue être un grand fan des films d’Almodovar qui l’a influencé dans sa création.

Goya du meilleur film étranger en langue espagnole 2014

  • VENEZUELA / 2012 / 2H00 / VOSTFR

  • Diego, un jeune photographe vit dans le monde glamour de la mode, et partage sa vie avec Fabricio. Un terrible événement modifie leur mode de vie. Fabricio est battu par un
    groupe de radicaux homophobes. Les conséquences de l’attaque sont terribles, Fabrizio entre dans le coma. En ce terrible moment, Diego reçoit la visite de son fils, Armando adolescent qui vit en Espagne. Les deux hommes doivent s’adapter l’un à l’autre. Armando à l’inconnu, le
    monde homosexuel de son père, et Diego à l’attitude fermée de son fils adolescent.

Avec

Guillermo García, Ignacio Montes, Hilda Abrahamz, Carolina Torres, Alexander Da Silva

Distributeur

Optimale

Commentaires (0)

Poster un commentaire

Vous êtes identifié en tant qu'invité.